ILEI au 52° Congrès à Chachak, Serbie

La Ligue Internationale des Enseignants d’espéranto (ILEI,  Internacia Ligo de Esperantistaj Instruistoj ) regroupe au niveau mondial des enseignants d’espéranto. ILEI a été fondée en 1949.

Un atelier a été organisé par ILEI pour explorer les moyens de développer les abonnements à notre magazine Juna Amiko. La bonne nouvelle est que tous les participants aux Journées baltes de l’espéranto ont reçu un magazine et qu’il en est de même pour le congrès de Lahti. Une autre bonne nouvelle est que Stefan MacGill va analyser les abonnements actuels et rendre compte de manière précise de la situation actuelle. Le groupe de travail fera des recommandations à l’équipe de   Juna Amiko, composé de 12 contributeurs réguliers.

Mardi soir, une cérémonie solennelle a eu lieu pour célébrer le 70° anniversaire de la Ligue ILEI. Mireille Grosjean a préparé 18 Quiz, acrostiches et autres types de jeux. Elle a dirigé la soirée en préparant des groupes de quatre : un débutant, un habitué et deux intermédiaires. Pendant une heure, les groupes ont discuté avec ardeur pour résoudre les énigmes liées à la vie de la Ligue et aux connaissances générales. Personne n’a été surpris lorsque le groupe de Stefan MacGill a gagné. L’association a fait des dons à trois membres du Congrès nés en 1949, la même année que la Ligue. La soirée était joyeuse et éducative.

L’excursion d’ILEI du mercredi a mené quarante membres du Congrès en Bosnie, pays voisin, où nous avons navigué pendant 3 heures sur un magnifique lac, entre des falaises sauvages et profondes, très impressionnant. Nous avons photographié, discuté et fait connaissance.

Une conférence d’ILEI de deux jours a débuté jeudi matin. Du fait que la conférence présente plus de dix conférences, elle fait désormais partie intégrante du programme du lycée technique, où se déroule le congrès. Une quinzaine d’étudiants et de professeurs de l’université participent à l’évènement qui se déroule pendant une période de vacances. Cette participation leur apporte des points pour leur carrière d’étudiant.

ILEI a donné trois conférences par des étudiants serbes avec une traduction en espéranto. Après la première conférence, le public local a annoncé que la traduction devrait cesser : « Nous comprenons assez l’espéranto ! » Et c’est ce qui s’est passé. Au programme, il y avait un cours d’initiation d’une heure à l’espéranto, mais ils ont souhaité avoir trois heures. Et c’est ce que nous avons fait.

Au banquet traditionnel d’ILEI, trois musiciens ont ravis les participants et des personnes ont dansé. De délicieux plats nous furent présentés.

Le climat en Serbie est très clément et la température et l’humidité sont très agréables ; nous avons eu un seul jour avec une légère pluie.

d’après Mireille Grosjean

Laisser un commentaire