Un grand potentiel ignoré

Un grand potentiel ignoré – Je suis né avec un handicap cognitif qui me rend difficiles les langues. J’ai appris à lire avec du retard et j’ai souvent des difficultés avec ma langue natale, l’anglais. Si elle n’avait pas été la « lingua franca », je doute que j’aurais eu la motivation de l’apprendre.

Ma femme et moi avons emménagé en France. J’ai étudié le français des années et je peux le lire, mais l’écrire et le comprendre à l’oral reste difficile.

Le blog de Benny Lewi m’a convaincu d’apprendre l’espéranto comme un moyen d’améliorer mon français et cela a marché mais, même plus étonnant, mon espéranto est maintenant bien meilleur que mon français malgré le fait que je l’ai bien moins étudié.

Cette facilité à apprendre l’espéranto m’a fait prendre conscience combien il est nécessaire. Ce n’est pas juste à propos de neutralité linguistique. Cette facilité d’usage est essentielle pour les gens comme moi.

L’espéranto n’est pas parfait. Pourtant, en comparaison avec l’anglais ou le français, c’est pour ainsi dire négligeables.

J’ai commencé à utiliser l’espéranto à la maison quand je suis trop fatigué pour parler correctement, cela aide énormément la communication et à ne pas me sentir comme un idiot. Ma femme l’a appris car ça me touchait et que c’est devenu une passion.

Je pense que l’espéranto peut beaucoup grandir en aidant des gens comme moi et je sens que la plupart des gens en aurait de grands avantages.

Uniaika

Message de Uniaika en anglais sur Reddit: comment l’espéranto a changé ma vie

Traduction de l’anglais
Fabrice Kraemer

Grand potentiel ignoré – N°124 page 22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *