Chorale – L’espéranto, ça vous chante ?

Chorale espéranto – Chantons ensemble ! Le 24ème stage de Chant choral vient de se dérouler dans les Pyrénées à la Bastide sur l’Hers. Kantu kune ! Okazis la 24a staĝo pri E-korusado ĉe Pireneoj en La Bastide/Hers.

Trois semaines avant le stage nous avons reçu les partitions : 35 morceaux dont 10 nouvelles traductions aux thèmes et origines variées, souvent romantiques et parfois drôles. Ici, en page 1 : exercice pour adoucir les cordes vocales.

Je suis enchantée de chanter en espéranto. Cela permet de pratiquer la langue, de goûter à sa prononciation chantante (le « r » est roulé ou alors s’approche du « l ») et de communiquer sur un pied d’égalité avec les participants non francophones de naissance.

Le samedi 11 février après-midi, nous nous rassemblons au fil de la journée à la Bastide sur l’Hers dans un bâtiment au bord de la rivière de l’Hers. Notre cheffe de chœur néerlandaise, Rineke, arrive en fin de journée, sans sa valise que la compagnie aérienne  a égarée. Elle devra patienter jusqu’à mercredi pour avoir ses affaires, ce qui n’entame en rien son dynamisme et sa bonne humeur.

Nous sommes nombreux à venir de loin et les contacts ont été transmis aux participants pour organiser des co-voiturages. Nous avons aussi des choristes locaux dont Marianne qui sans être espérantophone vient chaque année participer au stage avec sa bonne humeur. Elle a vite fait de comprendre les consignes en espéranto de Rineke.

Nous sommes logés dans des maisonnettes de 4 à 6 couchages et nous y prenons notre petit déjeuner.

Le traiteur nous apporte les entrées et plats chauds. Chaque pupitre s’occupe du service et de la vaisselle à tour de rôle. Nous complétons le repas avec du fromage et des desserts. Aussi, l’idée germe de faire évoluer le système par un responsable cuisine qui avec l’aide alternée des participants (une ou deux fois dans la semaine) réaliseraient les repas complets. On y gagnerait en qualité et au tarif.

Nous sommes entre 20 et 25 choristes et c’est à quatre-cinq pupitres de voix (sopranes, mezzos, altos, tenors, basses) avec quelques canons que nous travaillons nos partitions. Nous répétons chaque jour de 9 h à 12 h 30 avec 30 minutes de pause avec boissons et douceurs… puis de 17 h à 19 h. Après le repas, nous faisons la sieste, nous nous promenons ou visitons les alentours (châteaux cathares) Rineke sélectionnera 13 chants pour nos deux concerts de vendredi : dans la maison de retraite voisine et le soir avec bal à la voix en occitan. Un dernier concert aura lieu le samedi soir, avec ceux qui restent un peu plus.

Je ne raterai pas le prochain stage et je souhaite apporter ma petite note au développement de cette belle partition.

Céline BERNARD

Chorale espéranto – Numéro 124 page 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *